De Bluewater à Clark River

Le 4 juin, étape d’environ 50km (on a toujours pas de compteur, ils n’avaient rien de bien à Charters Towers!)

On nomme les étapes d’après des noms de fermes apparaissant sur la carte parce que sinon on serait en train de faire du outback-outback!

On commence à s’améliorer sur le pliage du camps et on a de moins en moins de retard sur Kelsey. Mais les minutes d’avance qu’elle a le matin, elle les garde parce qu’elle est en feu le matin. Nous, on a besoin de chauffer et c’est l’après midi qu’on lui met la pâté. Sur la journée on a à peu prèsle même rythme ce qui rend facile notre coopération.
Ce matin là, on part dans une purée de pois assez dense.

DSCN0900 (800x600)

On traverse de grand paturages pas toujours clôturés ce qui fait qu’on est parfois accompagnés par des ribambelles de vaches qui courent devant nos vélos ou sur le côté de la route. On se sent un peu commes des cow boys des temps modernes, on déplaces des morceaux de troupeaux sur des dizaines de km et je sais pas comment les vrais cow boys retrouvent leur bêtes. En plus c’est des vaches-lapin avec les oreilles au vent!

DSCN0904 (800x600)

Pour pas nous dépayser, la route est plutôt droite.

DSCN0907 (800x600)

Et les rivières sont pas trop mouillées

DSCN0908 (800x600)

Alors on s’occupe comme on peut

DSCN0911 (800x600)

J’ai arrêté de poster des photos de kangourous écrasés parce que ça fait un peu galerie des horreurs, mais on en voit toujours plusieurs par jour. Et des fois quand on a de la chance, on a même une carcasse de vache qui a du se faire surprendre par un road train. C’est crado mais ça nous débarrasse des mouches sur quelques centaines de mètres. Tout ça pour dire qu’a force de voir tous ces ossements sur la route, on a finit par trouver de la déco pour notre beaume !
Quand on arrive à notre point déjeuner et remplissage de nos réserves d’eau pour la nuit, Stéphane donne au tandem un style « badass » à coups de zip tie.

DSCN0918 (600x800)

Pendant ce temps là, j’en profite pour faire le tour de notre aire de repos et trouver de la protéine gratuite.

IMG_3020 (800x600)

On décidera de finalement lui laisser sa liberté, de toute façon on a une patate douce de 3kg qui commence à ne plus aimer la chaleur du bush. On s’en fait une grosse purée!

IMG_3034 (800x449)

On discute avec tous les gens qui passent. Comme c’est la seule aire de repos sur plus d’une centaine de km, presque tout le monde s’arrête. un conducteur de 4×4 particulièrement bavard nous offre de l’eau potable, de la vraie, pas de la frelatée du tank qui est restée là un moment sans pluie et qu’il vaut mieux bouillir. Il nous annonce que notre étape du lendemain, Greenvale, est une grosse ville avec un gros magasin. On imagine deja des miracles, on n’a plus de produits frais, ni fruits ni légumes et on commence à saturer des pâtes et du couscous. Il nous raconte aussi un paquet de conneries sur les kangourous qui sont pas finis d’après lui. Qu’on a fait de la pub avec skippy, un kangourou intelligent mais qu’en vrai ils sont cons comme des manches et que c’est l’emblème de la nation… On aura droit à un chouette chapitre sur les magpies aussi. Il nous a laissé quelques phrases chocs qui sont devenues des classiques. « Idiot Bird! »
Au bout d’un moment, et après avoir fait un brin de lessive, on se dit qu’il faut aller se trouver un coin sauvage pour camper. Les abords de l’aire de repos sont pas franchement glamour alors on prend plein d’eau et on s’en va.On se trouve quelques km et une montée plus loin un pâturage avec des arbres. On s’installe et on se rend compte que les arbres sont biens secs et ne font que de la fausse ombre et qu’il y a quelques taureaux dans ce pâturages, ça fait des bruits de taureau grognon mais ça ne s’approche pas.

DSCN0924 (600x800)

Comme d’hab quand on a plein d’eau, on se fait une bush shower et ça c’est vraiment trop bien! Je profite de la soirée pour raccommoder les 1200 nouveaux trous dans mon t shirt.

Cet article a été publié dans 16 - Australie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour De Bluewater à Clark River

  1. Fred dit :

    Salut Timon & Pumba, j’adore votre nouveau pare-buffle. Rajoutez qques plumes, ça donnera un pur style aborigène du bush

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s