Tentative de tourisme et arrivée à KL

Toujours avec nos potes Maco, on décide de se rendre sur l’île de Pangkor, vu qu’on aime bien crapahuter dans les îles. En général c’est joli et on a l’impression que celle là peut être intéressante.

Pendant que les mecs vont chercher les billets de bateaux, je scrute la baie et admire la technique d’un aigle pêcheur.

DSCN9939 (800x606)

L’embarcadère est déjà une grosse structure à touriste avec pleins de gens pas aimables qui veulent nous faire payer beaucoup trop pour les vélo, mais on ne lâchera rien. Ensuite faut se battre pour charger soi-même son tandem, j’ai encore failli en balancer quelques uns dans le port.

DSC04326 (800x450)

Tout ça aurait du nous mettre la puce à l’oreille mais non on est optimistes, il fait beau on est avec nos copains. On débarque sur ce qu’il reste d’une île qui semble magnifique mais complètement sacrifiée au tourisme asiatique: béton, resorts, boutique souvenir, béton, déchets, pour résumer. On décide de s’éloigner un peu de la ville portuaire et on se tape des montées de malade genre 40% sur bitume inégal, au milieu de familles de singes. On se cherche un endroit pas trop cher et on finit dans un repère de fumeur de joints où ça sent bon les herbes de Provence.

DSCN9961 (800x600)

Dans le coin d’un bungalow on trouvera une bête aussi immonde qu’énorme, un gros mille pattes…

DSCN9954 (800x600)

On nous explique que comme il s’enroule quand on l’embête, c’est que c’est pas un scolopendre et donc pas dangereux. Un hongrois qui boite nous explique qu’il a trouvé une scorpion gros comme ça dans la douche hier. On regarde sa patte folle et il nous dit que ça a rien à voir avec le scorpion, il s’est juste planté un clou rouillé en treckant en tongs dans la jungle il y a quelques jours. Il devait pas avoir des tongs de sécurité, on en trouve qu’au Viet Nam. Son pied a triplé de volume mais pas changé de couleur alors il ne s’inquiète pas…

On se fait un petit tour et on trouve des plages pas franchement paradisiaques remplies de bateaux moteur qui traînent des bananes gonflables remplies de touristes asiatique et qui accostent sur la plage le soir venu à donf vers le sable en levant le moteur juste au bon moment pour pas broyer l’hélice… bourrin mais efficace.

Tout ça c’est pas trop notre tasse de thé alors on décampe rapidos et on se dirige vers KL.

DSCN9974 (800x600)

Le truc avec le vélo en Malaisie, en dehors du fait qu’on se tape que des température au dessus de 40°C ou des pluies diluviennes, c’est que c’est impossible de faire une journée complète sans se taper de l’autoroute ou assimilé. Il y a toujours une voie-bande d’arret-d’urgence pour « motosikal » donc on s’en sort sans se faire tuer mais ce n’est pas le plus sympatoche.

Au détour d’un échangeur, notre bretelle prend un peu de hauteur et on découvre en 3D la mochitude des plantations de palmier à huile, à perte de vue.

DSC04348 (800x450)

Deux ou trois fois on est tombés sur ce panneaux au bord de propriétés visiblement chinoises. C’est sur, on est dans un pays développé, avec une vraie notion de propriété privé.

DSC04346 (450x800)

Le soir on atteint notre ville étape, untang melintang et on se pose à l’hotel  Numérobis, rien n’est droit, les mur pas verticaux, le sol en pente et les escaliers calculés à la va vite. On est loin des marches de 18 cm que préconisait mon grand père.

DSCN0018 (600x800)

Au matin chez numérobis, on se rend compte qu’on a un bon début de hernie sur le pneu arrière. Misère, c’est foutu. Mais comme on est pas tous seuls et qu’on a une grosse flemme, on mise sur notre karma et on se dit « bon on serre les fesses aujourd’hui et on change le pneu ce soir ». JL est presque content, ça prouve que c’était pas inutile de se traîner un pneu de rechange depuis Tokyo et on va se libérer de la place dans les sacoches. Au final le pneu arrière s’est bien défendu, il a tenu ses 10000 km (incertitude d’au moins 15% dans le comptage des km, si ça se trouve on a fait bien plus que ça!)

DSCN0020 (800x600)

Sentant le danger, je fuis le navire avant le naufrage et propose l’air de rien de tester les vélos droits de nos copains. C’est rigolo, j’suis trop la plus grande mais j’ai mal au postérieur en 700m…

DSCN0038 (600x800)

Marie, inconsciente du danger dans la roue arrière profite de l’essai et développe un sens inné de l’auto-retro-cadrage.

DSCN0041 (800x600)

Nico, jaloux des performances de sa belle et musculeuse prend place et s’amuse comme un petit fou.

DSCN0052 (600x800)

Au coin d’ombre suivant, je reprend ma place confortable et manque de me faire dévorer par une vache sanguinaire pendant que ça papote itinéraire à l’avant.

DSC04365 (800x450)

On fait des grands coucou à la gamine qui nous observe sur le pas de la porte et on repart.

DSC04362 (800x450)

Ce jour là on vise un camping repéré de longue date (au moins 5 jours) il parait qu’on y voit des lucioles. On arrive sur place encore en haut d’une côte de maboule, et on ne trouve pas de camping mais des tonnes de singes. Même pas la peine d’envisager le camping sauvage sans placer des mines anti-primates autour du campement.

DSC04384 (800x450)

On redescend les doigts dans le nez, les pieds en l’air et toujours les fesses serrées parce que le pneu peut lâcher n’importe quand.

DSC04388 (800x450)

On se rabat vers ce motel qui parait presque plus safe niveau macaques…

DSC04392 (800x450)

On est arrivé, le pneu a tenu, JL entreprend de le changer direct

DSCN0094 (800x600)

Pendant qu’on se lance dans la préparation d’un petit plat des familles parfait quand il fait 45°C à l’ombre : lentilles saucisses…

DSCN0095 (800x600)

Prochaine et dernière étape en Malaisie : Klang. De là on a prévu de prendre un train pour éviter l’entrée dans KL réputée infaisable. Les Macos paniquent, ils se sont fixés de faire un ramassage de déchet dans chaque pays traversé et ils n’ont encore pas eu l’occasion de s’y atteler en Malaisie, non pas faute de déchet mais plutôt faute de coin sympa  pour se poser le temps nécessaire.

Au détour d’un trou de sac, on décide que ça se fera là le ramassage.

DSCN0107 (800x600)

C’est un petit coin joli, qui ne manque pas de déchet de tout calibre.

DSCN0112 (800x600)

En seulement une demi heure (pour cause de chaleur intense et de route à faire, on est pas d’ici nous ma pauvre dame) on récolte un bon gros tas de merdes.

Allez voir la vidéo des Macos sur le ramassage de Malaisie

DSC04423 (800x450)

A Klang, on se trouve un hôtel parfait, juste en face de la gare. Là où on a moins de chance c’est qu’ils ont des soucis avec l’électricité et ne peuvent plus ouvrir les portes des chambres, à carte magnétique… vive la technologie. Comme c’est le seul hôtel du coin on se fait 20 minutes d’autoroute à travers la ville pour se trouver une piaule familiale avec vélos dans la chambre pendant que notre tandem ira se cacher derrière un canapé dans la réception. tout ceci ne prendra « que » 30 minutes de négociation.

DSC04432 (800x450) Comme dirait JL c’est ton sur ton parce que c’est la même couleur donc on est bien camouflés.DSCN0158 (800x600)

On a retiré les sièges pour faire passer le vélo derrière le canap et on se rend compte qu’on a un problème de soudure au niveau du guidon arrière. Heureusement, je m’en sers pas mais bon, il faut faire quelque chose sinon je vais perdre mon klaxon vintage que j’aime d’amour, et ça, pas question!

DSCN0159 (800x600)

En s’installant dans la chambre familiale, on réalise que Marie traîne un mètre ruban dans son nécessaire de couture, au cas ou elle voudrait se coudre une tenue de soirée, ou refaire un Tshirt pour remplacer les passoires de Nico. On se lance alors dans un concours de muscle en trois points : biceps, quadri, mollet. Les résultats sont assez marrants. Maco si vous pouvez nous les redonner, sinon on fera un edit, c’est dans le carnet que j’ai pas sur moi là tout de suite.

DSC04438 (450x800)

Si on est assez mauvais en biceps (normal) on se défend carrément en jambonneau, surtout JL. Marie-musclor éclate tout le monde en bras, normal son guidon, elle, elle s’en sert plutôt pas mal. Elle devrait ptet même envisager les vélo avec pédalier manuel…

Le lendemain matin, on se pointe comme des fleurs à la gare où on se fait refouler violemment parce que les vélos dans le train c’est pliable et en housse. On a beau argumenter que notre vélo est pliable et que ceux de nos copains sont ridiculement petits, rien à faire ils sont presque plus bornés que des mecs de la SNCF japonnaise.

On finira par prendre un bus pour 3 fois moins cher, un mal pour un bien.

DSCN0166 (800x600)

A l’arrivée, on est pas du tout là ou on devait être et l’itinéraire finement préparé par mes soins est complètement inutile.

On se motive au KFC, et on part à travers les parcs en pente et les autoroutes à 27 voies en direction de chez Paul-Marie, Sylvie et leurs enfants qui ont accepté de nous accueillir tous les 4 quand le contact des Maco s’est avéré habiter très loin du centre et être en déplacement. On est tous contents de continuer dans notre ambiance colonie de vacances et de se serrer les coudes pour la préparation des vélos à la prochaine épreuve, l’avion!

A l’arrivée chez Paul Marie et Sylvie, on est pas déçus! Appartement de fou furieux avec pleins de mètres carrés, on a une chambre par couple parce que Susie a accepté de dormir avec ses parents (ce qui à 13 ans est un très bel effort que nous apprécions à sa juste valeur) une salle de bain par chambre, un parking plus que sécurisé pour nos montures, une piscine olympique avec jacuzzi pour nos muscles endoloris et des repas d’inspirations franco-italiennes préparés par la maîtresse de maison, à se damner. En plus de ça toute la famille est très sympa et on passe de très chouettes moments. C’est vraiment la grande classe.

DSCN0175 (600x800) DSCN0179 (800x600)

Et bon, comme on est bien dans leur appart, on squatte pendant pleins de jours avant d’aller faire une pause sur Bali. Mais ça, c’est une autre histoire.

Cet article a été publié dans 14 - Malaisie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Tentative de tourisme et arrivée à KL

  1. Maco dit :

    oh les menteurs! C’est Nico qui tout explosé pour les tours de bras!
    moi, je suis Steph de pres pour les cuisses, c’est tout..😉
    on espère que votre retour en Malaisie c’est bien passé.
    bons préparatifs et bisous de notre part à toute la famille.
    attention à vous les copains..
    gros bisous b

  2. WALTER dit :

    la suite ….vite !!!
    Rolland

    • Hé dis donc Walter, t’as pas un entraînement à faire avant de partir plutôt que de traîner sur les blog et mettre la pression sur des vacanciers ! Normalement, je parle seulement aux riders de vélo couché, alors le Pino, je sais pas trop. On va quand même faire un petit qqch pour les désespérés des vacances par procuration.

  3. Mum dit :

    Euh, il me semble que d’après Papy, une marche idéale a une hauteur de 17cm. Soyons précis!!!
    Je vous embrasse.

  4. Joli papa dit :

    Ce n’est plus de l’aventure c’est simplement un voyage de groupe lambda !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s