Krabi avec GenepiMan

A Krabi, on a plusieurs objectifs : retrouver Denis pour refaire le monde, retrouver un magasin de vélo pour refaire notre jante avant, retrouver le calme d’une chambre pour se refaire nos jambes. Denis, c’est un copain qui bosse pour une boite dont je tairai le nom et qui à posé ses vacances pour faire le touriste en Asie du Sud Est. Comme il a fait bien attention à prendre moins de 8 semaines par an pendant l’année précédente, il a pu poser les 5 mois nécessaires à la démarche.

Pour retrouver Denis, c’est easyflex, on s’était donné un rendez vous à l’ancienne (comme avant le temps des téléphones portables). Avec un lieu, une date, une fourchette horaire (un peu comme les livraisons de chez Darty en fait), on voit le Denis qui se pointe au pied de notre auberge. On se met en devoir de refaire le monde autour d’une bouteille de Chang (bière local au goût de pas grand chose). Comme on a perdu l’habitude de picoler, on finit une bouteille à deux et on commence à être un peu pompette (je sais, c’est expression un tantinet désuète mais qui à le mérite d’être entendable par les grands-mères de Manue au cas ou elles liraient le blog, sinon, m’est avis que je pourrais trouver un truc un peu plus contemporain). On se mettra en quête du marché de nuit parce que le Lonely Planet de Denis dit que c’est bien pour y manger. Comme on est des buses, on s’arrêtera dans un restau à une longueur de tandem du marché de nuit sans le voir. Mais bon, on s’en fout car on échafaude des plans pour les 2 jours de pancake trail avec Denis. On se décide de faire un tour en scooter pour voir des plages, et un tour en bateau pour voir des plages. Au final, on verra pas mal de plages.

Denis, c’est le champion du scoot. Il en a déjà loué 2 depuis 1 mois et demi. Le premier, il s’est boité avec en tournant « en rapant légèrement le flanc »… Je peux pas expliquer comment, ça défie les lois de la physique. Le deuxième, il l’a carrément abandonné dans une montagne après que les freins aient laché dans une descente à 40% (on lui rendra même la caution pour son casque fendu en deux). Du coup, comme c’est pas franchement un as de la route, il est dans la liste noire mondiale des loueurs de scoot. Il fera faire un faux passeport dans la nuit pour pouvoir louer son engin à deux roues le lendemain. Ca valait le coup, car il a la classe avec sa tête d’oeuf et qu’en plus, il a rien cassé ce coup là.

1

On part donc explorer les coins les plus touristiques du monde de Krabi. C’est dans la backpacker trail, alors, ça prend des allures de « pigeonne le phalang ». Ca reste gentillet donc on valide. Une plage et demi plus loin, on rentre au camp de base pour une séance de Chang, ainsi qu’une deuxième tentative de trouvage de marché de nuit.

Le lendemain, c’est tour en bateau avec snorkelling aussi appelé: PMT (Palme, Masque, Tuba, mais nous, c’est sans les palmes alors, dire qu’on a fait du MT, c’est pas terrible, on se met donc aux anglicismes, ça fait plus « pro-qui-sait-de-quoi-ça-parle »). Ça permet à Manue aussi de valider si elle veut faire de la plongée ou pas.

Gunter, notre chauffeur de bateau, nous dit des trucs qu’on comprend pas, mais on lui répond quand même en thaï mais il comprend rien. Comme il travaille à 10cm d’un moteur de camion des années 60 transformé en moteur de bateau, il est sourd. Alors on lui en veut pas.

2

Après une traversée sans aventure, on arrivera sur une plage comme dans les catalogues des offices de tourisme (mais sans les retouches de photoshop qui éliminent les gens). Comme il y a 500 personnes qui ont eu la même idée que nous, c’est un peu Disney Land. L’eau est bonne, transparente, et les paysages sont pas dégueux.

3 4

On se baigne donc volontiers pour se rafraîchir. C’est presque pas drôle car l’eau est chaude comme dans une bouilloire. Je garde mon chapeau pour conserver mon air d’aventurier que je perds si je suis trop loin du tandem ou si j’ai pas mon chapeau qui me permet de conserver mon air d’aventurier.

5

Denis s’entraîne au sauvetage de demoiselle en détresse. Ça fait beaucoup de remous, mais le style est efficace. 0 noyée ce jour là. Par contre son dry-bag de Veng Viang et pas si dry que le laisse supposer l’étiquette…

6

Après, on reprendra notre bateau, et Gunter nous emmènera prendre une photo de l’île du poulet nommé ainsi car elle a une forme de canard (imparable de logique).

7

On enchaine avec une autre plage-carte-postale. On balancera des glaçons dans la flotte pour refroidir le tout avant d’aller se baigner.

8

La suite, c’est le capitaine cousteau qui la relate : « blorbolorroblorblrrorblrobrlrrorblrlbrlrobrlroroorrorbrolrorrblorr ». Comme on comprend rien à ce qu’il dit une fois qu’il parle sous l’eau, je peux pas traduire.

Sachez tout de même que :

– Denis en a profité pour se mettre au yoga mais que ça manque un peu de souplesse.

9

– stéphane fait preuve de toute la déformation professionnelle d’usage chez un sportif de haut niveau. Il continue de faire du vélo couché sous l’eau.

10

– Qu’il finira par aller au fond de l’eau pour voir les poissons.

????????????? ?????????????

– que Manue finalement aime bien les poissons sous l’eau si ils respectent une distance de sécurité minimal de plusieurs centaines de mètres.

13

On remontra à la surface en faisant attention à pas se faire découper par les hélices de tous les bateaux des alentours.

?????????????

Après une dernière soirée Chang avec Genepi-Man, on souhaite bonne route à denis qui repart vers Bangkok le lendemain à 7h du mat. Comme on sera déjà sur la route pour profiter des heures fraiches pour rouler, en pleine grasse mat, on se lèvera à peine moins de 3h après lui et on pourra donc pas se croiser. Bonne route Denis, et fait gaffe aux scoots.

Nous, on a décidé dans la nuit de filer sur Koh Lanta, pour aller faire de la plongée (kniark kniark!).

Cet article a été publié dans 13 - Thailande. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Krabi avec GenepiMan

  1. Macky dit :

    Moi je vois plutôt un dromadaire couché….. avec certes une tête et un cou un peu bizarres !
    Sinon, faut rester bien concentrés pour suivre vos abréviations !!! qui pimentent le récit cela dit, pauv’grand-mère de Manu !!
    Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s