Ko Tarutao part 2

Une fois notre nouveau camp de roumains installés dans un coin de l’île un peu moins surpeuplé en singes, Nico décide direct de faire 4 fois le tour de l’île pendant qu’on a le dos tourné, juste parce qu’il aime faire le malin en jouant les guides touristiques. Une autre théorie soutient que sans un minimum de 50km quotidien, il exploserait étant donné les calories qu’il ingurgite en crunchy (chocorems de marque thaïe). Du coup il a déja tout vu quand on grimpe voir le soleil couchant depuis un pic rocheux, ce qui n’enlève rien à la vue!

DSCN9796 (800x600)

DSCN9805 (800x600)

Au matin, on se dit qu’on a bien fait de déménager, la vue est franchement moins bouchée quand on se réveille :

DSCN9744 (800x600)

On peut attaquer la journée sereinement par un petit bain, ne gardant la tente au coin de l’œil.

DSCN9746 (800x600)

Les singes ne sont jamais très loin et on leur fait bien comprendre avec des coups de bâton et de noix de coco que cette fois  c’est chez nous. Et ça a marché! (ça et le fait qu’on ait pu remiser les sacoches bouffe dans un bâtiment en dur)

DSCN9743 (800x600)

Après un petit dej typique des Maco : café froid et 2 tonnes de crunchy, on part à la découverte de l’île, sur les conseils de Nico à la plage des tortues, par des pistes plus ou moins compatibles avec une jante fendue. Mais on est optimistes et enthousiastes d’être avec nos copains et on file comme un tandem tout terrain.

DSCN9837 (800x600)

Là bas, on a surtout vu des singes (pour changer), un chien moustachu bouffeur de Nico et on a cherché des pythons qu’on a jamais trouvé (tant mieux). Maintenant qu’on sait que notre appareil photo résiste bien à l’eau, on se la donne en photo et je pense qu’on est prêts pour le prochain catalogue nature et découvertes!

DSCN9819 (600x800)

En repassant à la plage des singes, nos potes Maco organisent leur traditionnel ramassage de déchets. On est bien contents de pouvoir participer à leur très chouette initiative et on se rend compte du volume de détritus qu’on trouve dès qu’on regarde de prêt, même sur une plage aux allures paradisiaques.

Ils installent leur décor pour intriguer les touristes et faire comprendre ce qu’ils fabriquent à arpenter la plage pendant une heure avec leur sacs poubelle.

DSCN9843 (800x600)

Rapidement les sacs se remplissent et s’accumulent. C’est du sport de se baisser pour ramasser toutes ces cochonneries et tout rapporter!

DSCN9841 (600x800)

Quelques touristes nous demandent ce qu’on fait et un couple d’argentins prennent eux aussi gants et sacs pour mettre la main à la plage.

DSCN9839 (800x600)

Une bonne douzaines de gros sacs se sont accumulés en une heure et 6 paires de mains. On est bien contents de les apporter au petit restaurant de la plage pour que ces ordures puissent être enlevées. On est un peu moins ravis quand on nous montre le gros trou derrière le restaurant où les déchets seront brûlés à l’air libre. On a fait notre part du travail et même si on regrette que la prise ne charge locale des déchets soit aussi rudimentaire, on est fiers d’avoir un impact plus positif que négatif.

Les Maco ont posté une vidéo de ce ramassage sur leur blog!

Après une journée aussi remplie, on a bien mérité notre bol de pâtes-nouilles. Heureusement qu’on peut compter sur le réchaud des Maco pour nous nourrir, même si Nico aime jouer à la buse et à la casserole pleine de suie.

DSCN9858 (600x800)

Pendant que ça cuit, on vérifie l’ampleur des dégâts de cette journée tandem-4×4 sur la crack de la jante. Résultat : ce n’est pas beau à voir mais c’est finalement pas si pire. En faisant la danse indienne de la jante tordue, on devrait atteindre Alor Setar, une des premières villes de Malaisie avant implosion complète.

DSCN9809 (800x600)

Au moment de la vaisselle, on fait connaissance avec une famille de porcassains lécheurs de gamelle.

DSCN9736 (800x600)

Le lendemain, comme tous les matins, c’est baignade!

Sans lunettes ni masque, on y voit rien mais les photos le prouvent, il y a pleins de petits poissons!

DSCN9783 (800x600)

En bronzage cycliste, JL tient le record et ça fait bien marrer nos potes!

DSCN9780 (800x600)

Pour cesser d’être le dindon de la farce JL va voir sous l’eau s’il y est, et il y est bien (mais il a rien vu)!

DSCN9757 (800x600)

Sur la plage on voit passer pas mal d’oiseaux bizarres, on s’est même fait réveiller par un piaf plutôt bruyant qu’on a d’abord prit pour un Jacquouille devant un téléphone. On a aussi assisté à une invasion de toucans mais on avait plus de batterie pour les photographier, on attend les photo qu’on a pris avec l’appareil photo des Macos.

DSCN9787 (800x600)

Séance mécanique pour tenter un réglage de la roue arrière de Nico qui fait des siennes (moi je pense que les crunchy ont qqch à voir là dedans!)

DSCN9872 (800x600)

Un beau jour on décide qu’il va falloir partir de notre belle île infestée de viles macaques et on fête le dernier soir au restau.

DSCN9880 (800x600)

Avec Marie, on a remarqué que nos mecs ont environ 4 ans d’age mental (cumulés) quand ils sont ensembles. L’essentiel c’est qu’ils se marrent bien!

DSCN9883 (800x600)

On a pris rdv de bon matin avec Gunter, notre pilote de longtail boat pour rejoindre le continent. On est maintenant comme à la maison, on charge nos montures et on fait les marioles sous le soleil.

DSCN9915 (800x600)

Quand Gunter baisse les baches et nous donne de quoi couvrir nos vélos, on se demande un peu ce qui se passe. On a vite la réponse : au coin du rocher, les vagues sont croisées et ça brasse pas mal. Marie fait pas la maline, elle se demande vraiment si les poissons voudraient pas manger les crunchy de son petit dej. Pendant ce temps on s’accroche à nos slips et à nos vélos en prenant des vagues dans la tronche.

Une fois sur la terre ferme, tout rentre dans l’ordre. Marie a réussi à garder tous ses crunchy dans son estomac. Les poissons pleurent mais dans la mer ça se voit pas. On part déjeuner et rincer les vélo et on prend la route vers Satun, dernière grosse ville avant la frontière.

DSCN9930 (800x600)

Après de grosses recherches, on trouve un charmant hôtel de passe pas trop cher et on file se goinffrer de khaopad et de pad seeyou surmonté d’un peu de pastèque avec nos potes et on prend encore quelques photos parce que nos routes se séparent encore. Le lendemain, on file finir nos plongées à Koh Lanta alors que les Macos continuent vers la Malaisie où on les retrouvera si on pédalent assez vite et fort.

DSCN9946 (800x600) DSCN9948 (800x600)

Edit du 12 avril :

Voila les photos de toucans à 10 mètres de notre campement à Koh Tarutao, prises avec le super appareil des Macos. Avoir un vrai zoom, ça change un peu la qualité des photos!

DSC04021 (800x450) DSC04024 (800x450)

Cet article a été publié dans 13 - Thailande. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Ko Tarutao part 2

  1. PROVENSAL Mireille dit :

    Bonjour de Marseille, il me tardait d’avoir de vos nouvelles et là ouahhhhhhhhhhhhhh, magnifique !!!
    Bises de nous deux
    Mireille

    • Salut les marseillais! je ne vous demande pas quelle température il fait, c’est nous qui serions envieux, on n’en peut plus il fait trop chaud! Et on continue toujours plus au sud, toujours plus proche de l’équateur et de la saison chaude…
      Des bisoux, profitez de la fraicheur si vous en avez, sinon il vous reste le pastis!

  2. Joli papa dit :

    Nous aussi on nettoie notre plage (à Fromentine) régulièrement; lorsque vous serez rentrés en Europe on vous invitera ainsi que les Macos …

  3. TQF dit :

    Encore un article, c’est Noël!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s