Des rencontres et des plages

Ceci n’est pas le nom d’une émission sur France 3

Seulement après avoir passé 2 jours en pause (bien vu Doc MC!), on a réussi à repartir de BanKrut. La pluie n’est plus qu’un vague souvenir et nous longeons la mer à peu près toute la journée, ce qui permet de se faire une pause de midi « qui déchire », comme on dit dans le jargon.

DSCN9816 (800x600)

On suit ce qui est indiqué comme la royal coastal road et par moment c’est carrément la classe, une large piste cyclable de part et d’autre de la route, des pins pour faire de l’ombre, la plage et la mer turquoise jamais trop loin. Effectivement, c’est coastal et c’est royal!

Bon il y a juste au niveau des pictogrammes, on n’a pas compris la position visiblement douloureuse du bonhomme blanc…

DSCN9831 (800x600)

Arrive un moment où on est juste obligés de s’arrêter. D’abord pour une pause pipi, et puis pour aller faire un tour sur cette plage de rêve.

DSCN9837 (800x600)

Je cours mettre mes doigts de pieds (et mes genoux) dans l’eau et là je suis frappée d’une révélation : il faut que je me baigne!

DSCN9842 (800x600)

Je fonce comme l’éclair pour attraper mon maillot de bain quand Stéphane me rejoint et me pause la question bête : « t’es sure que tu veux te baigner? » Le vile brequin argue qu’il est déja 16h et qu’il nous reste quelques km, bla bla bla… Je crois surtout qu’il a les boules parce qu’il a troué son doigt de pied lors de la dernière baignade et qu’il ne peut pas se baigner en attendant la cicatrisation. Du coup, de dépit il ne me laisse pas en profiter. Le plus fourbe est sa dernière explication : « on aura la même plage là où on s’arrêtera ce soir. »

Que nenni, ce soir là, il nous arrête dans une sorte de motel moyen, même pas en bord de mer. Frustration.

Pour payer moins cher on a pris la chambre sans fenêtre et du coup on a super bien dormi! conséquence directe : on se lève pas trop tôt.

Au bout 1,7km, on croise un couple d’Allemand, la cinquantaine, sur des trikes (vélo couché à 3 roues) qui voyagent avec leurs 2 clébards depuis 2001!!! Paula et Igel sont une légende du cyclotourisme allemand (on l’apprendra plus tard) et on passe bien une heure à papoter sur le bord de la route. On est super impressionnés par leur histoire il faut qu’on aille lire un peu leurs aventures sur leur site.

DSCN9861 (800x600)

En les laissant on file visiter un trou de sac avant de faire un énième demi tour. Chose qu’on déteste d’habitude mais ici, je ne sais pas pourquoi, ça passe bien.

DSCN9864 (800x600)

à peine sortis de notre trou de sac, on tombe sur un autre couple de voyageurs à vélo. Avec Céline, québecoise, nous refaisons la carto dans tous les sens, échangeant conseils et réflexions d’itinéraires, pendant qu’Indiana Jones Alexis et JL papotent de leur coté. Là où la Thaïlande est magique, c’est que juste à l’endroit où on s’est croisé, il y a une paillote et des rafraîchissements. On passe donc un moment à se raconter nos vies. Indiana s’est fixé un défi un peu fou : nous faire avaler un max de bouffe pendant le temps qu’on passera ensemble on défonce son régime de mini bananes et son paquet de biscuits, plus les biscuits qui viennent avec les boissons. Au bout d’une heure à papoter avec nos nouveaux copains, on se dit qu’il est largement l’heure de déjeuner et qu’on a pas avancé d’un caramel.

DSCN9879 (800x600)

On reprend la route, qui s’acharne a être toujours aussi cool et ça me donne envie de faire une Marie’s face.

DSCN9884 (800x600)

En visitant tous les trous de sac possible, on tombe sur un coin qui nous donne envie de bivouaquer, seulement c’est pas l’heure, on a pas de bouffe ni de flotte et on a fait seulement 15 bornes. Alors on reprend la route.

DSCN9886 (800x600)

Mais avant ça on fait un petit panoramique parce que la vue vaut son pesant de cacahuètes.

DSCN9888

Il fait une chaleur écrasante et on se trouve bien vite un bungalow, un peu trop cher mais qui a le bon gout d’être sur la plage. La journée peut donc se terminer en beauté, par un bain de mer.

Curieuse, je vais voir les pêcheuses à pied qui viennent de choper un calamar géant, au moins grand « comme çà », finalement, je sais pas si je vais me baigner…

DSCN9898 (800x600)

Motivés à fond par les rencontres de la veille et par la nécessité d’avancer un peu pour compenser, on se lève assez tôt pour voir çà:

DSCN9900 (800x600)

On enfourche notre fière monture et on file devant les bouddha perchés dans la montagne surplombant la mer.

DSCN9904 (800x600)

Alors que la chaleur monte, on est encore o-bli-gés de s’arrêter quand on aperçoit un tandem vachement joli avec sa remorque bob. Il s’agit d’un couple d’allemands (encore des allemands) qui se font 10 jours de vacances. On hésite à partir direct parce qu’on parle qu’aux vrais aventuriers du cyclisme, pas aux touristes à 2 bornes, mais ils nous expliquent qu’ils ont voyagé en tandem il y a 5 ans pendant un an et demi! Ah c’est donc ça la bonne vibe qu’on sentait! On se pause une heure et on papote de leur voyage-vacances, et de leur tour du monde… bref on se fait des nouveaux copains.

DSCN9907 (800x600)

Plus tard sur la route, Stéphane exulte quand un train nous passe sous le nez. ça fait bien 3 pays qu’on a pas vu de train (bien qu’on en ait pris….) il fait le malin avec son klaxon de compèt’ et le train lui répond. Je sens bien que c’est un rêve de petit garçon qui se réalise, il faut creuser du côté de la petite enfance…

DSCN9910 (800x600)

Le soir et la fin d’étape arrive. J’avais fait la maline auprès de nous nouveaux potes en tandem (enfin des cyclistes qui vont dans le même sens que nous!) : « vu la route qui longe la plage, on peut être surs qu’il y aura au taquet de bungalows ». Et bien seulement 3 resort s’offrent à nous, et les prix ne vont pas du tout. On décide de trouver un coin pour camper. Alors que Stéphane part demander à une restau sur la plage si on peu squatter, je vois passer Stefan et Julia, nos deux copains tout neuf qui se posent à l’hôtel de luxe du coin (vacances on vous dit). Je file leur proposer de passer un bout de la soirée ensemble et juste après le massage de monsieur (vraies vacances!) Ils nous rejoignent et on passe un bon moment autour d’une bière pour parler… de voyage à vélo!

DSCN9919 (800x600)

Camping semi sauvage, la journée finit très bien, avec un bain de mer et la vue sur les bateaux qui partent pêcher les calamar de nuit en direct depuis la tente!

DSCN9925

Au matin, la vue en dézipant la tente est pas des plus désagréable. Ah oui, je me rappelle maintenant pourquoi on aime autant bivouaquer.

DSCN9930 (800x600)

Au petit dej et après 9 mois de voyages (!) JL ne sait toujours pas lire une carte mais je ne vais pas lui expliquer pour être sure de maintenir sa dépendance.

DSCN9934 (800x600)

En longeant la côte on traverse un village de pêcheur pas touristique pour 2 sous où les gens se marrent bien de voir passer 2 pharangs sur un vélo chelou. Et comme on est allé voir le trou de sac qui mène à la jetée du port, au retour ils nous attendent  pour les photos!

DSCN9938 (800x600)

Joli-Papa, ça c’est cadeau :

DSCN9946 (800x600)

On continue notre route vers le sud et on se dit que la Thaïlande a bien fait d’être sur notre route. On a maintenant bien repris le rythme, le bonhomme en mousse semble être regonflé à bloc et dopé au pad thaï. On a même fait une étape à 94km, facile. Enfin, c’est 94 km avec un réglage de compteur un peu moisis. Je viens de vérifier, et il manquerait entre 12 et 23 cm sur la longueur du peuneu.

Cet article a été publié dans 13 - Thailande. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Des rencontres et des plages

  1. élisabeth Meyer dit :

    on dit « heureux comme Dieu en France » mais maintenant on pourrait dire « heureux comme des français en Thaïlande » j’ai l’impression de revivre notre périple d’octobre avec Pierre et Sév où chaque « trou de sac » était une nouvelle merveille. Et toujours une paillote au bon endroit pour s’enfiler un jus de coco et des crevettes grillées.
    Contente de savoir que le bonhomme de mousse est bien regonflé et que sa co équipière ne perd jamais son humour !
    toutes mes amitiés Elisabeth

  2. Amel dit :

    superbes photos, la bise les cocos!

  3. Xavier (twiniste) dit :

    C’est moi ou vous avez changé de tente ? Vous essayez de tuer le plus de tentes D4 possible ?

    • Alala, encore un qui suit pas! On a envoyé notre grande tente a Bali depuis le Japon et on a récupérer une tente Light pour la fin de l’asie en cas de coin trop cher pour nos moyens. Mais punaise, la T2 est pas franchement adapté à la chaleur locale. On va peut être essayé de trouver des hamacs avec moustiquaires intégrées. C’est un crime de voir autant de cocotiers et de pas avoir de hamacs pour la sieste du midi en plus.

      • Xavier (twiniste) dit :

        Si vraiment vous trouver la T2 trop chaude vous pouvez venir à Rennes, avec 6° et des rafales à 75km/h ça devrait aller😉
        Euh sinon le sujet m’intéresse un peu vu qu’on a une T3 ultralight (pas la pro) qui est similaire, c’est un manque de ventilation, la couleur sombre, ou c’est juste qu’il fait trop chaud pour une tente ?

  4. Macky dit :

    Décidément, la Thaïlande c’est trop moche ! j’irai jamais !!
    Et les bateaux, s’ils n’y avaient les petits bonshommes, on dirait des miniatures tellement ils sont jolis !

  5. Pascale Tailfer dit :

    Gros bisoux Merci pour les nouvelles Mum

    Envoyé de mon iPhone

    >

  6. Joli papa dit :

    Merci ma jolie fille adorée, j’adore mon cadeau !!! Si tu m’en fais d’autres comme cela je ne dirai plus « pièce rapportée  » mais « VALEUR AJOUTÉE « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s