Passage au Cambodge et arrivée sur Phnom Penh

En Asie, les visas durent en général 1 mois. Pas plus, pas moins. En regardant notre passeport un peu par hasard, on se rend compte qu’il faut sortir du Laos le surlendemain. Du coup, on se met à planifier.

3 minutes d’intense planification après, on prévoit de prendre un bus le lendemain matin. Un léger problème : la gare routière est à 8km de la ville et je peux toujours pas pédaler.  Je réfléchit et dit que finalement, ça me dérange pas trop de me faire tracter sur 8 bornes. Manue me regarde et dit c’est un carrément trop loin. Je négocie avec Manue comme pour faire baisser le prix d’une nuit d’hôtel. Elle est trop forte. Je lâche l’affaire. On finira par mettre le vélo, les sacoches et nous sur un tuk-tuk. Finalement, ça tombe bien car c’est super photogénique de mettre un vélo super long sur un tuk tuk…

DSCN8672 (800x600)

Le chauffeur du tuk-tuk avait carrément la classe.

DSCN8671 (800x600)

Arrivée à la gare routière, on démonte le vélo en miettes et on regarde le soleil se lever. On impressionne la moitié de la gare routière. Ça doit être la couleur rouge du vélo.

DSCN8685 (800x600)

Le bus est super bizarre, y a pas vraiment de soute à bagages… Qu’à cela ne tienne, le chauffeur a tout prévu : il nous fourni des choux fleurs pour caler le vélo.

DSCN8690 (800x600)

Le bus passe la frontière vers le Cambodge. Je vous passe les frais de 2$ pour le tampon de sortie du Laos, les 2$ de tampon d’entrée du Cambodge. Un mec habillé comme un officiel essaiera de nous faire payer 1$ pour prendre notre température. Il nous dit que c’est obligatoire. On l’envoie sur les roses. Il s’énerve, donc on a gagné : on paiera pas (en khmer, si tu t’énerves, t’as perdu). On rejoint notre bus qui nous attend gentiment.

DSCN8694 (600x800)

A 23h, on arrive à Phnom Penh (prononcé peunom penne, ou alors pnom pen avec un accent de Givors), après 15h de bus chaotique. On est plus fatigués qu’après la traversée des Alpes en trottinette. On se fait harceler à la sortie du bus par les chauffeurs de tuk-tuk. L’un d’eux fait l’erreur d’appeler Manue « darling ». Il prendra un méga taquet et ira tout-droit se cacher chez sa mère.

Comme on a tout prévu, on sait déjà ou on dort : chez Julien (le copain d’un pote d’ami). On charge notre convoi dans un tuk-tuk, drôlement plus petit qu’au Laos. Après palabres, on se met en route.

DSCN8696 (800x600)

Julien à qui on a dit qu’on arrivait à 18h30 nous attend encore à 22h30. Il nous laisse ses clés, nous dit qu’il part en WE et nous dit « faites comme chez vous ».  Et la : gavage! On a un appart pour nous tout seul pendant 2 jours. Youhou !!!! Nous voila avec un canapé, un lit, une cuisine, une bibliothèque avec des livres en papiers, une machine à laver, un balcon, 2 tables, et des masques de tintin à l’oreille cassée aux murs, une bouilloire, des couverts, un frigo… On poussera le vice en achetant de la terrine de pâté de sanglier avec du pain.

DSCN8702 (800x600)

On se fait des banana-shakes au petit déj avec le blender de l’appart. La vue donne sur la Tonlé Sap, et y a des tas de bateaux qui passent. Autrement dit, on a passé beaucoup de temps à glander et pas beaucoup à visiter.

DSCN8699 (800x600)

On finira par sortir de notre appart pour faire quelques bricoles de visites. On visitera un supermarché qui vend du camembert, du savon de Marseille, et des tisanes à la verveine. Et puis on partira se culturer dans la ville. Ci dessous le palais de quelqu’un (le roi peut être?):

DSCN8732 (800x600)

Avec des peintures qui étaient belles mais qui prennent un peu cher avec le climat. C’est du classique, des bonhommes qui se tapent dessus avec des épées et des lances sur tons ocres (la terre est de cette couleur).

DSCN8716 (800x600)

Le bonze-moine est super impressionné et mitraille aussi.

DSCN8736 (800x600)

La, c’est un temple ou plutôt une stupa (prononcez chtoupa).

DSCN8718 (800x600)

On a eu de la chance, Beyoncé passait sur le riverside de Phnom Penh. Les moines-bonzes en reviennent pas.

DSCN8740 (800x600)

On a même visité la prison utilisée par les khmers rouges pendant la période du camarade Polpot. Pour ceux qui connaissent pas le type, rien à voir avec Popol. Allez faire un tour sur wikipédia pour vous faire une idée du bonhomme. En gros, c’est la que l’on emprisonnait tout ceux soupçonnés de trahir le régime de l’Angkar (et parfois, dire qu’on avait la dalle suffisait à être considéré comme un traite…). Ensuite, ils emmenait les prisonniers dans les champs pour les tuer.

DSCN8742 (800x600)

C’est super glauque et ça met en perspective les révolutions qui partent en cacahuètes.

DSCN8743 (800x600)Après autant de culture, on décide de rentrer dans notre chez nous temporaire et JL en profite pour lire la bibliothèque de Julien. On glandera encore quelques jours sur fond d' »open d’Australie » et de « question pour un champion » avant de récupérer Annie (La mère de Stéphane).

Cet article a été publié dans 12 - Cambodge. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Passage au Cambodge et arrivée sur Phnom Penh

  1. elisabeth Meyer dit :

    Contente de vous retrouver en bonne santé, je me demandais si vous vous étiez aussi cassé les poignets ou si c’est mon ordi qui avait décidé de bloquer l’entrée de vos mails… ouf rien de tout çà.
    Alors bonne route et je me régale à vous lire à nouveau … suis super fan de votre humour!!!

  2. TQF dit :

    Gégé connait pas Beyoncé!!?? il est vraiment plus vieux que je croyais, alors…
    Ce que j’aimerais savoir, c’est l’effet qu’aura, à terme, sur la suite de votre périple, le temporaire retour au confort bourgeois que vous avez expérimenté avec délice, chez Julien… envie de continuer encore 6 mois ou un an ou bien envie de tout laisser tomber pour rentrer fissa?? j’ai ma petite idée…

  3. Therese LHERMITTE dit :

    contente d evous retrouver sur l’ordi après votre long silence et de nouvelles aventures les photos sont rassurantes bisous et courage

  4. LeBonGé dit :

    Ça redémarre sur les chapeaux de roue. Polpot j’avais entendu parlé (en mal), mais Béyoncé il m’a fallu demander à Google. Donc quelques jours de tourisme en famille et l’aventure continue en Australie. Attention aux crocos.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s