Mode Lonely Planet

Ça fait une paille que l’on avait pas écrit (en français tout du moins), et on commençait à se faire sérieusement harceler par certains lecteurs.

Alors quelques nouvelles : le tendon d’Achille en mousse de JL se remet. C’est pas la panacée, mais c’est pas la bérézina non plus. Pour que la cicatrisation se fasse correctement, on suit les conseils de Doc MC, femme médecin. On se met en mode touriste à pied, aussi dit: BackPacker. Le Backpacker, c’est le routard des temps modernes. Et comme disent les vieux, c’était mieux avant. Description:

– outil numéro 1 du backpacker :  son backpack. Ben ouais, sans backpack, t’as pas le badge. Le backpack doit être d’un litrage équivalent à toutes nos sacoches soit 80L et d’un poids d’une baleine morte. En général, il est accompagné d’un petit frère, pour mettre toutes les affaires indiiiiiiispensables de la journée (appareil photo, crème solaire, un pull, le maquillage, le passeport, de l’eau, des petits gateaux secs, le faux portefeuille, et le fameux lonely planet …).  Bon, on a pas de backpack … mais on fera semblant.

– outil numéro 1bis du backpacker : le lonely planet. Ça impec, on a tout téléchargé sur notre liseuse (on est en Asie, le téléchargement illégal, ça existe pas…). Le lonely planet, c’est ce qui permet à n’importe qui de partir 6 mois en Asie et de réussir à faire exactement la même chose que son voisin. Etre dans les mêmes hôtels, aller dans les mêmes restaus, voir les mêmes choses… coool…

Pour aller plus loin dans la compréhension de cette espèce exotique qu’est le backpacker, je vous conseille cet article de nos potes Matthieu et Sara qui, comme tous nos copains cyclo, ont la méga classe.

On part donc de Thakek (Laos) en mode « backpacker ». C’est à dire en bus… Enfin, d’abord il faut se rendre à la gare de bus seulement à 4 petits km de notre hôtel. Mais avec un vélo chargé et un bonhomme en mousse qui a interdiction formelle de pédaler. C’est donc à la seule force des mollets de Manue qu’on atteindra cette gare de bus, après une montée passée en dernière vitesse, à environ 4km/h et 3 litres de sueur (qui sent la violette, je reste une princesse malgré tout).

Une fois à la gare, on trouve notre convoi et on fourre notre tandem dans le bus pour la modique somme de plus cher que nos billets… Va comprendre. DSC04360 (800x450)

Bon, dans le bus, on croise d’autres backpackers qui nous font flipper grave. Ils réservent par téléphone leurs auberges à venir… Avec Manue, on se regarde, on les regarde, ils nous regardent, on se dit qu’ils sont timbrés, on le dit tout fort, et la, boulette, ils sont belges-qui-parlent-français, ils nous regardent, on se fait tout petits. Bref, va falloir qu’on fasse gaffe.

On arrive donc à Paksé, on prend une auberge pour trois fois rien, et la bim ! l’auberge la plus pourrie du monde.

DSCN8450 (600x800)

Les murs sentent la fermentation alcoolique et les draps comportent trop de taches indéfinissables. Manue dit qu’on reste pas plus d’une nuit dans ce trou à rats et JL en profite pour proposer une activité de 1er choix qu’il a repéré en feuilletant sur la liseuse le lonely planet : la boucle des cascades à travers le plateau des Bolovènes en scooter. Sur le papier c’est super, alors on fonce! le lendemain, en moins de 2 heures, on a avalé le petit dej, loué un scooter, chopé une carte de la dite boucle et un itinéraire tout tracé.

DSCN8467 (800x600)

Nous voila partis sur les routes de campagne en quête de beaux paysages de cascades de rêve et de plantations de café. Un panneau nous indique une cascade à 10km de la route principale, on s’engage donc pleins d’entrain sur la piste de « Paris – Dakar » et sur le petit pont de bois.

DSCN8462 (800x600)

On arrive sur un site qui envoie du pâté avec quelques locaux qui pêchent en slip-masque de plongée, juste là ou la flotte amorce une chute d’au moins 10m. Ok, chacun sa technique.

DSCN8480 (800x600)

On suit des locales qui traversent le haut de la cascade pour relier l’autre rive, où visiblement les eaux sont plus calmes et où on pourrait se baigner pépère. Attention, ça glisse un peu.

DSCN8478 (600x800)

Bon se baigner pépère c’est vite dit. On se rend compte qu’il y a une ou plusieurs famille laos qui pic-niquent et qui se marrent bien de voir des phalangs crapahuter. On se trouve un coin à l’écart pour se mettre en maillot et se baigner mais on sent rapidement une bonne quinzaine de paire d’yeux rivés sur nous. Le bronzage bicolore de cycliste fait son petit effet mais je pense aussi qu’ils n’ont pas souvent vu de bikini. Du coup on rentre dans l’eau le plus vite possible. Des petits garçons se baignent aussi et jouent à sauter des rochers dans l’eau, jeu bien international finalement.

DSCN8495 (800x600)

Bien rafraîchis, on reprend la route pour aller s’envoyer un pho (soupe de nouille) dans un resto de bord de route. Au passage on repère quelques jolies maisons en bois sur pilotis bien hauts typiquement lao et avec la parabole svp!

DSCN8471 (800x600) DSCN8507 (800x600)

En route on s’arrête voir un marché crapoutte et aussi parce que Manue a une bestiole dans l’œil. C’est bien beau de rouler à 40km/h, on en prend plein les mirettes, mais pas comme d’habitude.

DSCN8514 (800x600)

On trouve enfin du café qui sèche sur le bord de la route, on cherchera un moment les arbres qui le produisent avant de réaliser qu’avant le séchage, les grains de café sont dans des bogues rouges. (paie tes bêtes en botanique)

DSCN8519 (800x600)

Quelques km plus loin on s’arrête encore pour une cascade. Celle là est vachement haute et on voit super loin.

DSCN8532 (800x600)

Qui c’est qui saute plus haut que la ligne d’horizon? C’est bibi!

DSCN8534 (800x600)

A peine plus loin on peut traverser un petit village et aller voir la même cascade au pied. On tombe sur des cultures bien organisées en mini-terrasses le long de la rivière avec pas mal de femmes et d’enfants qui s’y activent, remontant en seaux ou en arrosoir l’eau de la rivière pour arroser tout ça.

DSCN8536 (800x600)

En chemin vers le pied de la cascade on tombe sur des backpakers français qui nous font un drôle d’effet :

Manue et JL : Hello guys!

Backpakers : Hello!

MJL : Ah vous êtes français!

BP : Vous faites la grande boucle ou la petite? Sens horaire ou anti ? Vous avez vu quelles cascades déja?

MJL : Heu on commence tout juste, on fait la boucle à l’envers peut etre…

BP : ah ouais, alors vous avez pas encore vu Tad champ, Tad Yuang, Tad Fan et Tad Lo! (ndlr ils ont vu des Tad trucs!)

MJL : Je sais pas on a vu une belle cascade et on s’est baignés! mais je sais pas son nom.

BP : ah ouais on peut se baigner? je savais pas, c’est pas dans le lonely planet! En tout cas cette cascade c’est celle qui fait le plus pitié de toutes, les autres sont mieux.

MJL : ah bon? je la trouve haute quand même

BP : ouais mais ya pas de débit on dirait une chasse d’eau toute pourrie

MJL : ptet parce qu’on est en saison sèche…

DSCN8537 (600x800)

Qu’on le veuille ou non, on se fait guider vers le pied de la cascade par des gamins du village qui parlent pas mal anglais et qui font un show à base de saut depuis le rocher dans la flotte une fois sur place et passent le trajet du retour à dire « money money! » face à quoi nous ne lâcherons rien, parce que les enfants mendiants on trouve que ça craint.

DSCN8539 (800x600)

En fin de journée on arrive dans le blèd de Tad Lo où on a prévu de passer la nuit, espérant trouver une guest house. Comme notre itinéraire est un must du lonely planet, il n’y a pas une, pas deux mais bien 14 guesthouses! On arrive chez un Tchèque qui loue pour 3 fois rien des hamacs et des piaules  en bambou tressés dans un bâtiment tout en bois avec toiture en paille dans la pure tradition du coin. Il nous explique qu’il ne veut surtout pas être répertorié dans le lonely planet parce que les mecs qui se pointent sur conseils du précieux guide ont tendance à être insupportables juste avant de nous demander si on a le bouquin de peur d’avoir fait une bonne boulette. On se marre et on lui commande une bière.

Le lendemain, on reprend la route déja un peu las de ce mode de voyage. Mais bon on est au milieu de rien alors on remonte sur le scooter. On tombe sur une nouvelle cascade alors on va la voir. Là c’est un peu Disney Land. On paie des frais d’entrée, il y a une aire de bus surdimensionnée, des échoppes à touristes et quand on descend vers la cascade, un groupe de chinois qui profite des bancs pour vérifier leur i-phone et balancent leur bouteilles plastique dans l’eau et aux alentours (en lâchant quelques bon mollards). Mais bon la cascade est belle alors on prend quelques photos. On a retouché sur photoshop les ordures de(s) chinois.

DSCN8572 (600x800)

On commence à se dire qu’on est vraiment pas fait pour le mode backpacker et on décide de snobber toutes les autres cascades et  filer vers Champassak et le temple de l’époque angkoriene : Vat Phou. Au passage, on s’arrête dans un champ de vache pour pic-niquer au bord du Mékong.

DSCN8576 (800x600)

De ce coté du Mékong, la campagne est vraiment belle. Je sais, je le dis souvent mais je le pense vraiment à chaque fois! D’ailleurs admirez cette maison de rêve entourée de cocotiers :

DSCN8597 (800x600)

Ce jour là la lumière est vraiment belle et les rizières ou les jeunes pousses sortent prennent des teintes vert fluo:

DSCN8600 (800x600)

JL en profite pour nous faire quelques clichés d’art moderne.

DSCN8606 (800x600)

Champassak est une ville sans intérêt particulier mais sert de base pour les voyageurs qui veulent aller voir le Vat Phou. Les panneaux en anglais nous font bien marrer, on a trouvé des gusthouse, guesshouse, gesthouse et autres perles :

DSCN8611 (800x600)

On aime le Mékong et on ne s’en lasse jamais.

DSCN8616 (800x600)

Le lendemain on part visiter le fameux temple, en compagnie d’une backpakeuse française qui nous a mis le grappin dessus. 20 minutes de piste plus tard on arrive sur place et comme on a la sensibilité artistico-historique d’une moule, on prend en photo les frangipaniers qui bordent l’escalier antique.

DSCN8645 (800x600)

Le temple lui même est un bon tas de ruines classé à l’unesco avec quelques sculptures hindouistes mais la vue d’en haut donne une belle image de l’organisation du site avec les bassins au bout pour retenir l’eau des moussons.

DSCN8653 (800x600)

De retour sur Paksé, on se dit qu’on va faire un peu le tour de la ville avant de remonter dans un bus en direction du Cambodge. On trouve pas grand chose de passionnant à visiter alors on va voir un Boudda doré qui au pire nous offrira un point de vue sur la ville. Les abords de la statue sont en travaux depuis plusieurs années si on en croit Internet et vu l’absence totale d’ouvriers on penche pour des coupes dans le budget. Mais en passant entre les barres à mine, on peut atteindre le socle alors tout va bien.

DSCN8670 (800x600)

En redescendant, on file se préparer un peu pour aller prendre le bus en direction de Phnom Penh. On retrouvera même les copains Matthieu et Sara pour manger dans un indien (un resto, hein, pas un vrai bonhomme).

Cet article a été publié dans 11 - Laos. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Mode Lonely Planet

  1. elo des iles !!! dit :

    grave, vous allez crever en Thaïlande!!! bon anniv JL

  2. Poup' dit :

    Ohlala comme ils deviennent exigeants! Bien le bronzage Manue!
    Je savais pas que la frangipane poussait sur des arbres…. hohoho…

  3. TQF dit :

    quel dommage que vous n’ayez pas continué sur la route des cascades : il y en a une magnifique et qui n’est pas dans le LP : Vat Phèrfoute… petite remarque : le saut pour dépasser la ligne d’horizon, c’est bien prévu dans la convalescence de JL??

  4. Grard Caussidery dit :

    Bon, je vois que vous arrivez vous occuper …. mais je perois que le cot sportif et l’originalit du transport manquent. Encore quelques semaines tranquillos sans forcer. Content de vous revoir. Bises.

  5. Joli papa dit :

    BON COURAGE POUR LA THAÏLANDE !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s