Avec Maman-Annie à travers le Cambodge

On avait pris rendez-vous en fin d’année 2013 avec Annie (la Maman de JL). Comme à l’époque, JL étant pas officiellement en mousse, on avait prévu de se faire un bout de trajet entre Peunom Penne et Siem Reap ensemble. Bon, comme il est maintenant complètement en carton, on a revu le plan quelque peu. 

Pour éviter de virer Julien en l’envahissant dans son propre appart, on met les voiles pour une guesthouse dans le quartier « backpacker » de Phnom Penh. C’est là que Maman-Annie nous retrouvera.  Pour la remettre du jet lag, on se promène dans PP. DSCN8762 (800x600) La circulation est super dense à certaines heures. On a l’impression de se retrouver sur le périph parisien vers 17h mais sans code de la route, avec des vendeurs de poules au milieu. Exotique.DSCN8758 (800x600) On visitera encore des petits temples. c’est en général chargé, mais joli. DSCN8767 (800x600) Il y a le gong pour faire du bruit au moment de la prière.DSCN8779 (600x800) Un grand moment dans le marché central. La vendeuse piège les deux gonzesses et leur fait essayer toute sa vitrine, la vitrine de sa voisine et même les tiroirs cachés. Le top, c’est quand elle sort un petit instrument pour mesurer la dureté des cailloux pour prouver que c’est de la bonne. On lui pique son instrument et on teste toutes ses bagues. On ruine ses piles et du coup, sans not’ jouet c’est moins drôle. On se fait la malle avec un grand sourire et on laisse la vendeuse ranger ses babioles.DSCN8783 (800x600)

Si y a un truc que les cambodgiens savent faire, c’est charger les camions. Si tu charges moins haut que le double de la hauteur du camion, t’as perdu. Et y a pas beaucoup de perdants.DSCN8749 (600x800)

Vous remarquerez la nouvelle folie dépensière de Manue : un nouveau poumpoum short (l’ancien avait plus de trous qu’un gruyère, ça commençait à faire pouffiasse de Vang-Vieng). DSC02191 (800x533) Plus loin, on découvrira comment ils font les gros beignets plein d’air. La recette: une petite vieille, des baguettes à trois doigts, une ancienne boîte de cassoulets de cantine scolaire en guise de réchaud, un tabouret de minimoy et roule ma poule, ça fait des beignets.

DSC02177 (800x533)

Manue et JL en mode la belle et le clochard autour d’un beignet.

DSC02182 (800x533)Quand les gens nous rendent visite, en général, ils apportent des tas de trucs trop biens dans leur valise. Genre, de la picole (coteaux du layon).

DSCN8807 (600x800)Alors nous, on kiffe veugra sa mère, et met les petits plats dans les grands sur la clim pour faire une ambiance lounge coquette.

DSCN8806 (800x600)Je peux pas dire de quoi on parle. Ce qui se passe à Phnom Penh reste …

DSCN8814 (800x600)Après s’être fait une planche une clim de charcutaille, on file dormir. La bouteille de blanc nous mettra une demi gueule de bois (c’est pas beau d’arrêter de picoler trop longtemps, on supporte plus rien).

Le lendemain, c’est le départ vers Siem Reap. Comme JL à des articulations en papier maché, on change notre plan. Au lieu de faire la route en vélo, on prend le high-speed-boat.

On arriver à l’embartrocadero pour voir le soleil se lever.DSC02217 (800x533)

Au moment de payer pour le bateau:

JL: c’est combien pour un vélo?

Captain Batelier: 5$ !

JL: c’est cher ! mais bon ok ! notre vélo est la bas!

Le bonhomme regarde not’ vélo, ouvre ses yeux en forme de soucoupe volante.

CB: celui là, c’est 10$ !

JL: ben, tu te fous de moi, t’as dit 5$ pour un vélo.

CB: oui, mais il est grand.

JL: oui, mais c’est un vélo quand même!

Le captain batelier me voit sourire, il explose de rire, il a perdu, on en restera à 5$.
Avant de partir, on regarde des pêcheurs-sur-pirogue se laisser dériver en traînant un filet. On a pas bien compris la technique, mais ça fait des belles photos même avec le bâtiment tout pourri en construction.

DSCN8825 (800x600)Comme on est des aventuriers, on monte direct sur le toit du bateau.

DSC02220 (800x533)

 Et le bateau se met en route.  High-Speed prend tout son sens.Ça décoiffe sévère.

DSCN8837 (800x600)

Quand je pense que Manue s’était fait un brush avant de partir…

DSCN8851 (800x600)Le temps de prendre un rhume, on se replie vers l’intérieur du bateau.

DSC02231 (800x533)

On ressortira voir les favelas de PP. Les architectes des bâtiments de France se rendent sur place. Après étude, ils disent que c’est pas aux normes et qu’ils faut pas habiter là. On leur dit qu’on s’en fout des normes, c’est super photogénique avec le petit côté crapoutte.

DSC02222 (800x533)

Plus loin sur le lac, on croise un village flottant. Des vrais tranches de vie.

DSCN8865 (800x600)

Comme sur terre, le permis véhicule sur eau est accessible à partir de 6 ans. On se tire la bourre avec deux gamins sur une barque moteur batteur à œuf.

DSCN8871 (800x600)Après 5h de bateau, maman-Annie n’est pas malade. Un premier exploit. On se charge de descendre le bike. Une partie de plaisir: tu longe une petite plateforme étroite glissante avec un branlot qui est persuadé de t’aider en restant au milieu de la manœuvre. J’aurais du le mettre à l’eau…

DSC02239 (800x533)

Notre engin-passe-partout passe effectivement partout.

DSC02243 (800x533) Ça, c’est le dernier moment de tranquillité. La suite…

DSC02244 (800x533)

25 bonhommes qui veulent tout savoir, depuis le prix du vélo jusqu’à la taille de mes doigts de pieds. On rigole un peu, en guettant le moment ou l’un d’entre eux réussira à le foutre par terre.

DSC02246 (800x533)

La suite est plus tranquille. Les filles font leurs premiers tours de roues.

DSCN8876 (800x600)

Pendant que je m’installe avec les bagages à l’arrière du tuk-tuk d’un ancien de la guerre du Vietnam. Et bien, c’est incroyable mais c’est vraiment moins fatiguant de ne pas pédaler…

DSCN8875 (800x600)

Les filles bouclent les 13km entre le bateau et le centre-ville de Siem Reap en un peu moins de 50min. C’est pas flash-gordon, mais pour un début, c’est pas si mal.

DSCN8878 (800x600) DSCN8888 (800x600)La suite, bientôt avec les filles en tandem, et JL en scooter. Mais c’est une autre histoire.

Cet article a été publié dans 12 - Cambodge. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Avec Maman-Annie à travers le Cambodge

  1. Philippe dit :

    Content de vous retrouver😉 bonne visite du Cambodge !

  2. Poup' dit :

    C’est clair 3 romans le même jour, comment on fait quand on bosse??? bon… c’est pas mon cas… mais quand même!
    Je préférais le typhon au japon, ça nous foutait moins les boules que les ciels bleus et les tongues… Félicitations en tout cas chapeau bas pour tout!

  3. zwoofff dit :

    3 articles d’un coup… c’est sympa. Ça manquait un peu. En fait maintenant vous voyagez à pieds en promenant un tandem…🙂 Reste le texte toujours avec un soupçon d’humour bien agréable. Finalement cette partie en bateau est peut être plus sympa que par la route. On va y réfléchir quand ça sera notre tour… on devrait y être dans 1 an à quelques jours près…

    • Si on devait le refaire à vélo en arrivant du Laos vers le cambodge, on éviterait phnom penh. On partirait de stung streng (55km au sud de la frontière) vers Siem Reap à travers les petites routes de campagne en mode tente… Ca à l’air super beau et super « authentique ».

  4. Joli papa dit :

    C’est comme la colo, ce qui se passe en colo reste … !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s