De Cat Ba à Ninh Binh

Il nous reste une journée à Cat Ba. Marie et Nico qui étaient là avant nous repartent et prennent la même direction que nous demain : Ninh Binh et la baie d’Halong terrestre. Après avoir échangé sur les solutions de ferry et prix pour quitter Cat Ba, ils prennent la route alors qu’on se prend encore une journée de vacances.

DSCN6627 (800x600)

Au programme pour nous kayak dans la baie et à travers le village flottant. Pour une fois, c’est moi qui suis devant!DSCN6633 (800x600) DSCN6638 (800x600)

Ici, ils son spécialistes du bateau qui flotte pas droit. On se demande quand même si celui là est pas en train de couler!

DSCN6649 (800x600)

Les paysages sont pas désagréables. Par contre le vent se lève, on passe sous la barre des 25°C et on se caille! 3 heures de kayak, finalement c’est suffisant!

DSCN6675 (800x600)

Une bonne douche chaude plus tard, on retourne voir notre plage préférée. On se rend compte que notre blog doir faire office de référence internationale puisque les touristes chinois appliquent déjà les conseils d’Elo d’île:DSCN6684 (800x600)

Trop froid pour une baignade, alors on s’occupe comme on peut, on redécore la page

DSCN6681 (800x600)

Et pour finir la journée en beauté, un bon massage!

DSCN6692 (800x600)

Le lendemain, on se prépare à partir de notre coin de paradis mais pas avant d’avoir fait faire un tour de vélo au gérant de notre hôtel, et à sa serveuse :

DSCN6693 (800x600) DSCN6703 (800x600)

Assez rigolé, il faut s’attaquer aux montées de Cat Ba pour aller chercher le ferry qui  nous emmène vers Cat Hai puis Hai Phong. La route est chouette mais pas aussi belle que celle qui arrive du nord.

DSCN6718 (800x600)

La route est en travaux sur une bonne portion, et c’est une bonne chose parce que la montagne se casse un peu la gueule …

DSCN6733 (800x600)

On arrive au premier ferry, on l’attend avec un espagnol qui parcourt le Vietnam sur une moto, ça a l’air plutôt pas mal comme façon de voir du pays. Les vietnamiens gèrent les ferry un peu comme les suédois font de la voile… on embarque le ferry d’à côté en quittant le quai et on perd un bon quart d’heure pendant qu’ils essaient de tout démêler.

DSCN6741 (600x800)

Sur Cat Hai on ne peut plus ignorer la pluie qui est plus que menaçante et on suit la seule route pour rejoindre le second ferry qu’on verra juste s’éloigner en arrivant. Je suis sure que c’est à cause du quart d’heure perdu tout à l’heure…

Mais bon on est pas (trop) pressés et de toute façon on a pas le choix alors on attend une heure le prochain en mangeant des nouilles instantanées. Enfin à bord, j’ai un dialogue de sourd-muet avec une vietnamienne qui veut savoir beaucoup de choses sur le vélo… aucune idée de ce qu’elle m’a demandé mais je pense qu’elle à absolument rien compris à ce que je lui ai répondu alors tout s’est bien passé.

DSCN6747 (800x600)

à l’arrivée du ferry, on avale encore quelques km et puis il est temps de se poser dans une chambre d’hôte locale. Là encore on ne comprend rien mais ça passe. On fait le tour du blède (Tien Lang) rien à part un resto vraiment local dans lequel on arrive à commander des nouilles avant d’aller dormir comme des masses, on a à peine entendu :

  • qu’il égorgeaient le cochon (vers minuit)
  • les chiens qui hurlent (toute la nuit, dès qu’une mouche pète de travers)
  • les canards qui s’excitent dans la marre d’à coté (quand les chiens hurlent)
  • les klaxons de mammouth (qui reprennent vers 4h)
  • les coqs un poil matinaux (4h30)
  • les poules qui piaillent pendant la ponte (une fois que le coq les a réveillées)

Tout ceci explique un peu la tronche que j’arbore le lendemain au petit dej au resto où nous sommes maintenant des habitués (ça et le fait qu’il faille essayer d’avaler un pho à 7h30)

DSCN6750 (800x600)

Après avoir discuté de notre vie et joué avec le bébé du resto, on reprend la route vers Ninh Binh, on a pas mal de km et on voudrait bien arriver ce soir. Tout va bien parce qu’on traverse alors ce que j’ai aimé appeler la Belgique vietnamienne : tout plat, le long d’un canal-rivièreDSCN6763 (800x600)

Du coup on trace bien, seulement ralentis par les pont flottants payant,

DSCN6758 (800x600)

et les camions de cochons qui font demi tout devant nous.

DSCN6767 (800x600)

Le soir même on arrive à Ninh Binh. On soupçonne d’avoir dépassé notre dernier record de la distance max en une journée. Selon Google maps, on aurait parcouru 115km difficile d’avoir un chiffre fiable sans compteur.

Après une bonne nuit on entreprend la visite des environs, direction Tam Coc, « la baie d’Halong terrestre ». En premier lieu il faut se rendre sur place, c’est à une dizaine de km. On a pas trop envie de laisser notre vélo dans un lieu touristique, vu l’autorité qu’il faut mettre dans le ton de la voix pour empêcher les vietnamien de monter sur le vélo alors qu’on est à côté. On commence à pied en attendant un bus qu’on peut arrêter n’importe où parait il. On croise des locaux qui attendent eux meme un bus et qui nous font signe de monter dans le même bus qu’eux. En fait c’est un bus longue distance mais qui peut s’arrêter un peu partout sur la route. il nous dépose quelques km plus loin, entre temps on s’est bien poilé avec les gens du bus qui semblaient se demander ce qui nous prenait de se balader en short par un temps pareil! Vu la marrade générale dans le bus grâce à notre intervention, on ne paie pas le bus.

On finit à pied et on se trouve un bateau pour aller voir Tam Coc, littéralement « les trois grottes ». Notre rameur a la grande classe avec son chapeau de colonialiste un peu de travers.

DSCN6777 (800x600)

On admire le paysage, en plus il ne pleut même plus!

DSCN6780 (800x600)

D’un coup on se dit que le rameur envoie vraiment du bois et on comprend pourquoi, il est passé en mode Chuck Norris!

DSCN6782 (800x600)

On passe quelques grottes pas bien hautes qui ont leur charme

DSCN6821 (800x600)

Même si on est en basse saison, il y a pas mal de touristes les bateaux et les rameurs sont tous plus ou moins les mêmes, tous en tout cas en mode Chuck!

DSCN6822 (800x600)

Une fois au sol, on fait un tour du coin, on cherche une pagode que jamais on ne trouvera mais c’est pas bien grave parce qu’on trouve des buffles, qui me donnent envie de faire le zèbre

DSCN6836 (800x600)

Des rizières, qui nous donnent envie de jouer aux power rangers force verte! force jaune!!

DSCN6841 (800x600)

Et des biquettes mangeuses de bananiers (spécialité gastronomique de la région, mais on n’a pas goûté) :DSCN6844 (800x600)

Pour le retour, coup de bol on croise un scooter avec seulement 2 passagers, on monte donc en selle pour se faire reconduire à notre hôtel! (mais est ce qui conduit?)

DSCN6860 (800x600)

Cet article a été publié dans 10 - Vietnam. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour De Cat Ba à Ninh Binh

  1. Joli papa dit :

    Je pense que vous devriez poursuivre votre voyage par le Kenya, MANUE verrait des centaines de zèbres !!!

  2. elo des iles dit :

    moi ce qui me fait halluciner, c’est la chevelure hyper brillante de Manue, genre « je fais des soins tous les matin, l’Oréal parce que je le vaut bien » alors que ça fait 6 mois que vous êtes partis. (je me doute qu’elle s’est lavé les cheveux, mais quel est son secret d’une telle brillance??)

    • Le flash de l’appareil photo!
      (et un peu d’huile d’olive, quand j’en trouve)
      L’avantage quand on est en vélo, c’est qu’on a le droit de ressembler à rien, on peut espacer les shampoings, laisser poser l’huile dans la natte sous le casque ni vu ni connu toute une journée. Malgré ça j’ai les cheveux dans un sale état: poussière, vent et soleil les font souffrir.

  3. Denis dit :

    Alors votre verdict, laquelle des Bay avez vous préféré ?

    • stéphane : Halong ! (plus grandiose, infrastructure à touriste genre super plages, location de kayak, observatoire, des prix budget dispo …). On s’attendait à voir bcp bcp de touristes et devoir se battre sur les prix et tout, mais c’est hors saison ! pour 2 : logement : 5€ la nuit, repas 3-5€, sortie kayak 10€, observatoire 4€, etc… On regrette de ne pas avoir fait un tour en barque de pécheur dans la baie. On s’est pas fait harceler, une super bonne surprise.
      Bai tu long, c’est pas mal aussi, mais le plus intéressant est le port de pèche (mais je suis pas objectif, j’adore les bateaux) et le trajet pour aller sur une des iles (on a passer une nuit à quan lan). une fois sur une ile, y a rien a faire de particulier (se baigner et se balader en scooter), et donc, ça dépend de la météo.
      En général, la lumière est faiblarde et y a pas mal de brume dans les deux.

  4. Ju dit :

    j’ai du mal à choisir ma partie préférée: La masseuse qui a du halluciner en voyant les marques de bronzage sur les pieds de manue, le rameur Chuck en mode soldat ou alors… le top du top c’est quand même Manue: Euh t’es sûre que t’as déjà vu un zèbre??? Non parce que j’ai jamais vu un zèbre qui prenait cette pose là…. mais bon peut être hein….😉

    • On a pas tout mis: la francaise grincheuse avec un t^te horrifiée qui dit : « je sais pas si vous êtes au courant, mais dans le village flottant, les vietnamiens font caca dans l’eau », le chinois qui pèche un crabe sous un rocher et qui se fait attraper le doigt par une pince comme dans tintin, etc …

      • Ju dit :

        sympa le coup du village flottant…. :-S vous vous y êtes baignés??😉
        Après ça et la sauce nuoc man, je commence à comprendre pourquoi vous avez perdu autant de kg!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s