Arrivée en Russie : +1 heure et -50 ans

On prend la route au petit matin (7h, ça nous a un peu traumatisés) et on se perd à peine parce que les parents d’Emma avaient pris le temps de nous emmener jusqu’au canal qu’on doit suivre jusqu’à la frontière. En chemin on se réveille doucement et d’un seul coup, on doit prendre un bac à ficelle! Stéphane en est tout ragaillardi!
 
1
2
en quelques coups de pédales supplémentaires, on arrive à la frontière. On passe la douane finlandaise rapidement, le douanier nous traite de fous et nous laisse passer. On attend le check point russe, il doit être juste derrière. Et en fait non, il nous faire quelques km pour enfin tomber sur le poste de douane russe et là c’est la queue, ça va prendre plus de temps, JL est rassuré, il se demandais si la bureaucratie russe n’était pas une légende urbaine.
On commence par faire la queue, sous la pluie et on fait pitié à des russes (!) qui nous filent des ponchos_sac_poubelle alors d’un coup on a carrément la classe!
 
3
Après avoir rempli les formulaires, fais la queue 3 fois et fait tamponer nos passeports, tout est ok on peut y aller. On empreinte donc la seule route débouchant du poste frontière et ralliant vyborg, avec donc un gros trafic de voitures et de camions plus ou moins attentionnés et plus ou moins rapides. Au bout de 40km, une pause crise de nerf pendant laquelle je demande à JL de nous appeler l’hélicoptère pour finir (heureusement qu’on a pas pris de téléphone, ça nous aurait coûté bonbon!), on arrive dans la charmante ville de Vyborg. On trouve sans trop de problemes la rue de l’auberge que JL a réservé par mail la veille, les lieux semblent en travaux. On demande alors aux travailleurs du chantier comment on accède à l’auberge. Ils parlent russe, nous français, c’est un vrai dialogue de sourds! ils nous font comprendre que là, ya pas d’hostel, vu que c’est en travaux, on commence à avoir les boules. Finalement un type passe, ils l’interpellent et lui demandent de nous expliquer en anglais. Il s’avèrent donc qu’il y a bien une auberge, à l’étage, ouf! on peut même garer le tandem au rdc, occupé à stocker du matos pour les travaux. Une fois à l’accueil, notre réservation semble ne pas exister et donc on prend des lits dans un dortoir. Une fois la douche prise et les lits faits, on vient nous demander si c’est pas nous qui avions fait une réservation par mail.
– Ben si, c’est ce qu’on a dit en entrant.
– Ah ben j’avais pas compris! vous voulez changer de chambre et payer le supplément?
– Ah non on a trop la flemme!
 
On part alors visiter la ville et on découvre qu’ils ont du être bombardés la semaine dernière, les rues sont défoncées, plusieurs bâtiments sont plus qu’en ruine.
 
4 5  10
 
En se baladant on assiste à un événement des plus étranges : un défilé de mariées guidées par des majorettes tambourinant sur des caisses claires. Si quelqu’un peut nous éclairer sur cette étrange tradition, on est preneurs!
 
8
 
On est quand même crevés, on a bouffé nos 80km, on rentre à l’auberge. en passant on se rend compte que la sécurité des travailleurs des BTP ne semble pas être une priorité.
 
7
 
et on se dit aussi que les derniers bombardements ont du être violents, il y a des trous qui doivent déboucher de l’autre coté de la terre (peut être plus rapide pour arriver en Chine, mais on a pas encore le visa)
 
9
 
Une fois à l’auberge, on regarde un peu la carte et on s’aperçoit qu’il n’y a pas tant de km pour st petersbourg. Par contre, il ne semble pas y avoir de camping ou auberges sur la route. JL dit qu’on a qu’à camper dans le bush, je en suis pas trop enchantée.
Le lendemain, on est réveillés par un grand coup de tonnerre et la pluie battante, on se dit qu’une journée de repos à Vyborg nous conviendrait bien! Aussitôt dit, aussitôt recouchés pour une bonne grasse mat. On finit par se lever et aller voir à la gare pour acheter nos billets de trains pour st petersbourg-moscou et moscou-vladivostok. Encore un grand moment au guichet avec des hôtesses pleines de bonne volonté qui ne parlent pas anglais ou français et nous qui ne pannons pas grand chose au russe à part billiette et vagon bagaje! Un bon paquet de roubles dépensées plus tard, on rentre à l’auberge et on essaie de se reposer parce qu’il va bien falloir reprendre la route le lendemain.
 
Ce matin nous prenons la route qui nous semble ma meilleurs pour nous approcher de Saint petersbourg. Une espèce de nationale qui fait presque le même trajet que l’autoroute, ça devrait pas être trop chargé comme ça!
Effectivement il n’y a pas rand monde, la route est large mais elle semble elle aussi avoir été bombardée récemment,
 
11
On roule un bon moment en zigzaguant entre les trous quand on arrive le long d’une caserne militaire, avec un beau char qui trône sur le coté de la route, séance photo, obligée
12
En route on croise les plus grandes carottes sauvages de la terre, on doit pas être si loin de Tchernobyl!
 
13
Soudain, sans crier gare, on arrive sur une zone de travaux, la route n’existe plus et on passe de justesse en largeur sur un petit pont pour piétons!
14
Au moment ou on va s’engager sur le pont un bouleau s’effondre de l’autre coté, c’est impressionnant!
Le temps qu’on franchisse le pont, les ouvriers sont en train de le débiter. Ça ferait un super sauna koivu!
15
 
Au bout d’un moment, je sens que JL fatigue, il est en vigilance constante avec la route qui est pourrite et les voiture qui passent des fois très près (ce qui me rend instantanément hystérique). On arrive enfin sur la cote du golfe de Finlande et j’ai repéré qu’il devrait y avoir des hotels, mais impossible de les visualiser sur internet, on a aucune idée des prix.
Le premier est un hotel de luxe, vu les voitures garrées devant, c’est meme pas la peine. On continue la balade de bord de mer, avec piste cyclable, c’est bien pour se calmer les nerf!
16
Au bout d’un moment, on trouve un hotel à seulement 3800 roubles, je dit banco (ça fait environ 90€) je suis bien soulagée de ne pas dormir dans le bush! Stéphane s’endors instantanément après la douche, je fais un peu de lessive.
Maintenant, il est réveillé et m’appelle parce qu’il a fait des pâtes!
Demain, c’est objectif Saint petersbourg!
Cet article a été publié dans 07 - Russie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Arrivée en Russie : +1 heure et -50 ans

  1. Gaz'eux dit :

    Merci pour le dépaysement assuré en Russie ! C’est bien sur le sourire aux lèvres qu’on découvre vos photos et votre ébahissement ! La Russie, on ne peut pas l’imaginer, il faut l’expérimenter… Quelques petites traductions qui nous auraient bien aidées : pectopat (à l’écrite) se lit «restaurant», «kanikoul» (à l’oral) veut dire vacances… Mais on vous en dit pas plus, ça serait moins rigolo !
    La bise,

    Claire-Marie et Pierre

  2. Georges & Momo dit :

    Je viens de voir que vous cachiez votre classe sous les sacoches de gauche ( logique ) .
    Faut pas avoir honte car même les petites roues du char le sont un peu aussi😉

    Поцелуи

    • héhé bien vu!!! on a racheté un pneu avant super strong et on a gardé l’autre en secours,coincé entre le porte bagage et le garde-boue avec des serreflex. C’est vrai qu’elle sont classe ces roues de char!
      Vu l’état des routes en russie on a bien fait de remettre un pneu à toutes épreuves, on a pas vraiment envie de se trouver en rade!
      On est maintenant arrivés à st pet, le vélo est gardé au consulat de France pour sa sécurité, je vous donne plus de nouvelles très vite!

  3. elisabeth et philippe vançon dit :

    Courage… vous n’avez pas encore espérimenté le confort des trains!

  4. LeBonGé dit :

    Nous sommes contents que vous puissiez encore trouver sur votre route des accès à Internet. Effectivement l’aventure commence. A bientôt. G

  5. Maman dit :

    Je crois que les changements de siècle en Russie vont vous déconcerter.
    Moscou doit être très moderne, mais les routes qui y mènent sont particulières.
    Nid de poule non, nid d’autruche oui. attention au chute
    il y a un truc que je n’ai pas compris comment les voitures font pour passer sur le petit pont de bois qui ne tenait plus guère que par un grand mystère et deux piquets tout droit …..
    bisous attention au voiture, camion, tank.
    Annie

  6. (Joli)papa dit :

    Il y a qq jours vous vous demandiez  » Quand allait commencer l’aventure »
    peut-être aujourd’hui !!!
    Bisous

  7. jeromelhermitte dit :

    contents d’avoir de vos nouvelles de « l’autre coté » et que vous ayez vos billets pour la suite, car nos essais sur le site de la « SNCF » Russe n’ont pas étés rassurants😉 ( http://rzd.ru )
    Поцелуи

  8. Patricia GOUCHET dit :

    vous allez encore prendre des heures d’avance et des siècles de retard en allant vers l’est, à mon avis!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s